The answers to your questions

FAQs

Quelle est l’origine du culot creux des bouteilles de vin ?

Cet enfoncement, que les professionnels nomment « piqûre », assure la stabilité de la bouteille afin qu’elle n’oscille pas quand elle est debout. Il serait difficile de fabriquer un fond rigoureusement plat. En appuyant la bouteille en fusion sur une forme en relief, on obtient un culot concave aux bords parfaitement plats. Cette technique, inventée au IVe siècle, s’est généralisée à tous les types de bouteilles. A une exception près : celle du champagne Roederer, cuvée Cristal. Son fond plat est une exigence du tsar Alexandre II (1855) qui craignait que l’on cache une charge explosive dans le culot…

Quelle est la bonne température de conservation ?

Le champagne doit être rafraîchi et non frappé (glacé). Il sera servi à des températures voisines de 6 à 8 degrés C° pour un champagne jeune et 10 à 12 degrés C° au plus pour un champagne millésimé ou plus mature. Le mode de rafraîchissement idéal est le seau à champagne rempli à moitié d’eau froide et à moitié de glaçons (pas plus d’une dizaine de cubes). Ceci dit, il est possible de laisser en permanence, comme les champenois, une bouteille au réfrigérateur, ce qui permet ainsi d’avoir une bouteille prête à servir. Le congélateur est proscrit pour préserver les arômes et les saveurs du champagne.

Quelle verre choisir?

Pour apprécier toutes les qualités et les subtilités du champagne, la flûte s’impose (en verre ou en cristal et surtout pas en plastique). Composée, pour sa moitié haute, d’une partie destinée à recevoir le liquide, présentant une ouverture étroite et, pour sa moitié basse, d’un pied central, la flûte est en effet à préférer à la coupe, trop évasée, qui va accélérer le dégagement des bulles et la dispersion du bouquet. Tenir la flûte par le pied permet en outre d’éviter le réchauffement du verre. (Les flûtes sans pied issues des fêtes galantes du XVIIIe siècle s’appelaient « libertines »). Le remplissage de la flûte ne doit pas excéder les ¾ du contenant, afin de favoriser le développement du bouquet.

Sabler ou sabrer le champagne ?

Sabrer le champagne consiste à ouvrir la bouteille sans la déboucher mais à l’aide d’un sabre (ou de tout autre objet lourd et allongé, également). La technique consiste à faire glisser le plat de la lame le long du goulot en donnant un coup très sec avec le dos du sabre sur le col de la bouteille. Le choc donné et la pression du vin à l’intérieur de la bouteille permet de la casser net, au niveau du col qui est violemment sectionné et éjecté avec le bouchon et le muselet.

Sabler le champagne était, selon la plupart des commentateurs, une façon de boire le champagne qui consistait au siècle dernier à prendre une flûte, à y souffler dedans de manière à recouvrir la surface interne d’une légère buée et à saupoudrer ensuite avec du sucre fin de telle sorte qu’une partie du sucre restait fixée à la paroi.

don't wait any longer

Contact-Us

 
Bienvenue sur le site de Champagne Gilles Leseurre.

J'ai l'âge légal pour entrer sur ce site

 

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l'alcool

selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence. S'il n'existe pas de législation à cet égard dans votre pays vous devez être âgé de 21 ans au moins.